La charte

Notre groupe est animé par un désir d’habiter ensemble, en ville, en région bruxelloise. Par habiter ensemble, nous entendons: tout en préservant des espaces de vie privés, investir collectivement un même espace géographique pour y vivre, partager, et mener des projets permettant tant de fédérer le groupe que de le mettre en relation avec son entourage, son quartier.

PRINCIPES de BASE (2)

DIMENSION HUMAINE ET SOCIALE

*L’ouverture : nous voulons vivre en interaction avec nos voisins et le quartier dans lequel nous résidons et être partie prenante des dynamiques locales positives qui se présentent à nous.

*La solidarité humaine : nous souhaitons vivre en tenant compte des réalités vécues par les membres du groupe en se montrant concernés par leurs vécus.

*L’entraide: nous sommes désireux de rendre l’organisation de la vie quotidienne de chaque entité (3) plus facile dans la mesure de nos moyens et de nos disponibilités.

*La solidarité structurelle: nous voulons permettre à chacun dans le groupe d’adhérer au projet, selon ses moyens et ses disponibilités. Ceci peut impliquer l’adoption de mécanismes juridiques et financiers spécifiques qu’il convient de rechercher collectivement (4).

*La diversité : nous aspirons à la mixité intergénérationnelle, culturelle et socio-économique dans la dynamique de l’habitat groupe. Cette diversité ne constituant une richesse que dans la mesure où la rencontre est réellement permise, nous souhaitons établir des temps et des espaces spécifiques pour favoriser la rencontre entre les différentes entités qui composent le groupe et les parties prenantes des différents projets.

QUALITE DE VIE

*L’écologie : nous sommes désireux d’adopter et de promouvoir des modes de consommations respectueux de l’environnement et tenant compte de leur impact sur le climat – respect de l’espace public ; gestion et tri des déchets ; recyclage ; rationalisation énergétique ; etc

*La mobilité douce : nous sommes attachés à des modes de déplacement plus rationnel du point de vue écologique, pratique et sanitaire. Nous souhaitons au maximum tirer partie des avantages offerts par les transports en commun, les vélos et les voitures partagées.

GESTION COLLECTIVE

*La communication non-violente et l’écoute mutuelle : nos modes de décisions sont respectueux et tiennent compte des points de vue de chaque entité et des personnes qui les composent (5).

*Coresponsabilité : les projets collectifs impliquent un certain nombre de responsabilités qui incombent au groupe pour que ceux-ci puissent fonctionner. Celles-ci sont partagées collégialement entre chaque partie prenante (6). De même, la gestion globale de l’habitat groupé implique également des responsabilités spécifiques qui sont également attribués à tour de rôle à certaines personnes pour une période limitée dans le temps (7).

HABITAT

Les espaces communs potentiels dont nous souhaiterions disposer pourraient être :

* une salle polyvalente (avec une grande cuisine)

* un espace vert (dont un potager)

* un garage vélo pour réparations

(*) « Commun » c’est-à-dire appartenant au groupe et ouvert sur le quartier dans la mesure et aux moments que le groupe aura décidé collectivement.

1. Cette charte a pour objectif de traduire la philosophie du groupe, son état d’esprit et ne constitue en aucun cas un règlement d’ordre intérieur qui doit être écrit séparément à ce document.

2. L’énumération de ces différents principes ne doit en aucun cas être comprise comme un ordre hiérarchique.

3. Par entité, nous entendons une unité de décision, soit un individu seul, un couple, ou une famille.

4. Une des difficultés majeures du type de projet que nous souhaitons mener est celle de l’accès aux biens immobiliers. Ce principe de base se décline ici dans la recherche de dispositifs financiers de tierces personnes, ou de la part d’institutions publiques ou privée pouvant faciliter la réalisation de notre projet pour toutes les entités du groupe.

5. Par défaut, le groupe souhaiterait fonctionner de manière permanente au consensus (la décision s’impose au groupe dans la mesure où plus personne ne la conteste), mais reconnait que dans certains cas, le mode de décision à la majorité (un groupe peut imposer quelque chose à la minorité) peut s’avérer utile dans certains cas. Ce passage est négocié et est accepté dans la mesure où toutes les entités le souhaitent.

6. Par partie prenante, nous distinguons les personnes qui font partie d’un ou plusieurs projets spécifiques de l’habitat groupé des personnes qui composent le groupe dans son entièreté.

7. Par partie prenante, nous distinguons les personnes qui font partie d’un ou plusieurs projets spécifiques de l’habitat groupé des personnes qui composent le groupe dans son entièreté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s